Santé

Etre lesbienne n’est bien évidemment pas une maladie. Cependant, le fait de vivre dans une société hétérosexiste voire homophobe peut avoir un impact sur la santé mentale et physique des lesbiennes. Les besoins spécifiques des lesbiennes restent trop souvent méconnus et le système médical lui-même n’est pas exempt de préjugés.

Médecins lesbian friendly

Nous pouvons vous diriger vers une liste de médecins et gynécologues « lesbian-friendly »,
Vous trouverez des renseignements sur le site de Santé PluriELLE, sur la page :
http://www.sante-plurielle.ch/Listes%20de%20thérapeutes/?a=253

Blues-out

Ce projet des associations LGBT genevoises a pour but de sensibiliser les gays et lesbiennes à la question de la dépression et à ses manifestations, à créer un réseau de professionnels ouverts aux thématiques homosexuelles et à orienter les personnes confrontées à ce type de problèmes.
 http://www.blues-out.ch/pages/lesbiennes.php

Réseau Cancer du Sein

Le Réseau Cancer du Sein réunit des professionel-le-s, patientes, ex-patientes et leurs associations autour d’objectifs communs, principalement liés à l’amélioration des prises en charge et de la qualité de vie des personnes touchées et de leur entourage. Lestime est devenue membre du Réseau en 2009 afin d’améliorer la visibilité des lesbiennes et de leur réalités dans le milieu médical et de favoriser la collaboration avec différents acteurs de la prise en charge des femmes touchées par le cancer du sein.

http://www.savoirpatient.ch/

Santé PluriELLE

Groupe spécialisé romand de l’organisation suisse des lesbiennes LOS dont fait partie Lestime. Ce groupe s’est donné comme tâche de créer une liste romande de thérapeutes LGBT’accueillantEs et de créer des supports d’information à destinations des femmes et des soignantEs.
Les lesbiennes se croient souvent, à tort, dispensées de consulter un gynécologue. Or quand on décèle des problèmes, il est parfois trop tard, notamment par rapport au cancer du sein. Le but est donc d’encourager les lesbiennes à faire des visites de contrôles de manière régulières, comme le font les femmes hétérosexuelles. Nous voulons également sensibiliser les gynécologues aux besoins spécifiques de leurs patientes lesbiennes.

Le groupe santé pluriELLE de l’organisation suisse des lesbiennes LOS est en train de réaliser une liste de thérapeutes LGBT’accueillantEs.
www.sante-plurielle.ch

Les Klamydias’s

association pour la santé sexuelle lesbienne
www.klamydias.ch

Vous avez des questions sur :
• les Infections Sexuellement Transmissibles (IST)?
• les pratiques sexuelles à risques?
• les contrôles gynécologiques?
• le dépistage des cancers du sein et du col?
• l’entretien des sex toys?

La santé sexuelle des femmes ayant des relations sexuelles avec les femmes
ne fait pas l’objet d’un programme de prévention national en Suisse.
Pourtant, nombre de femmes ont des relations sexuelles avec des femmes,
qu’elles s’identifient comme lesbiennes ou non. Si celles qui ont aussi
des relations hétérosexuelles ont pour la plupart le réflexe de se protéger
avec des hommes, elles ne le font pas avec les femmes, par ignorance ou
parce qu’elles sous-estiment les risques.